0788948878

Traitement du bois en Lot

Traitement du bois dans le Lot

Vous êtes un professionnel ou un particulier qui rencontre des
difficultés suite à l'apparition d'insectes xylophages ou de champignons
lignivores qui s'attaquent à votre plancher, votre charpente ou autre
bois d’œuvre…

Pour une lutte raisonnée contre les champignons et insectes,

SUD OUEST PEST CONTROL est votre entreprise de proximité en vous proposant ses services professionnels et sur-mesure de traitement de bois dans le Lot

Le bois est un matériau noble et naturel qui va évoluer en fonction du temps. Sans surveillance et entretien régulier, le bois va se dégrader et les conséquences peuvent importantes. Tous les bois d'œuvre peuvent alors être touchés: des planchers aux appentis en passant par la structure « porteuse » du bâtiment. En faisant appel à un professionnel, nous réaliserons dans un premier temps un diagnostic précis:

– Par quoi le bois est-il touché? (déterminant ainsi le mode de traitement)

– Quelles zones sont impactées? (permettant ainsi de calculer la surface et le temps de traitement)

Grâce à un équipement professionnel et à cette première visite sur place, nous serons en mesure de vous apporter une solutions adaptée et d'établir un devis.

DEMANDEZ VOTRE DEVIS DE TRAITEMENT DE BOIS DANS LE LOT

Quels types de pathologie du bois traitons-nous au sein de nos services chez S.O.P.C ?

Les
« attaques » ou « dégradations » du bois d’œuvre peuvent
être considérées sur deux axes.

En premier
lieu, il faut savoir que le bois est extrêmement sensible à son
environnement dont les variations de températures (chaleur/froid), l’eau
(par action directe ou dégâts des eaux), le taux d’humidité. 
Ce taux
d’humidité anormalement élevé dans le bois et en milieu confiné devient alors
le terrain idéal pour le développement des espèces de champignons nommés
« lignivores ». Ils sont capables de dégrader ce bois d’œuvre en le
menant à sa décomposition et en provoquant ce que l’on appelle des pourritures. 
Certains champignons sont plus dangereux que d'autres, et sont classés en trois types de moisissure: cubique, fibreuse, molle. En dégradant le bois, ils peuvent causer des dommages importants sur la structure et la charpente de bâtiments. Vous pouvez alors faire la connaissance de mérules, d'antrodia, de coniphores (ou champignons des caves) etc. 

Parmi les
plus communs et répandu en France, nous nommerons :

– La mérule : c’est le plus redouté et dévastateur en commençant son
action destructrice à partir d’un taux d’humidité des bois de 20-22%. 
Grâces à ses cordons (appelés syrrotes), la mérule
peut se développer à travers les joints de maçonneries et ceci sur plusieurs
mètres en transportant l’eau nécessaire à sa survie. 
Plusieurs indices vont permettre à nous professionnel,
de l’identifier : elle forme en surface des voiles cotonneux épais et
blancs
 et
des filaments gris. La production de spores est importante (présence d’une fine
poussières)… 
Elle touche plutôt les résineux mais aussi les
feuilles (dont le chêne). 
 

– Le coniphore: cet autre champignon aura quant à lui besoin d'un fort taux d'humidité dans le bois (supérieur à 40%) s'attaquent principalement aux feuillus (chênes, châtaigniers). les indices de sa présence seront: des cordons mycéliens bruns foncés à noirs qui feront penser à des ramifications sur le murs etc. 

CADRE LÉGISLATIF Afin de
lutter contre le développement de ce champignon, la loi ALUR (n°2014-366) a
introduit des articles spécifiques (L133-7 à L133-9) dans Code de la
Construction et de l’Habitation (CCH). 
Ainsi, en
cas de présence de mérule dans un immeuble bâti, l’occupant, ou à défaut le
propriétaire, a obligation de le déclarer en mairie (article L.133-7 du CCH). 
Lorsque des
foyers de mérule sont identifiés, un arrêté préfectoral délimite les zones de
présence d’un risque de mérule (article L.133-8 du CCH). 
Les arrêtés
préfectoraux se multiplient depuis plusieurs années.

En second lieu, nous les connaissons peut-être plus, il s'agit des insectes à larves xylophages: les larves se développent et se nourrissent du bois en créant des galeries. Ils peuvent occasionner des dégâts importants dans les bâtiment et affecter leur qualité d'usage. Les plus connus sont les capricornes, hespérophanes, lyctus petites et grosses vrillettes. Leur présence est souvent détectée par des trous et galeries dans le bois. La visite d'un professionnel vous permettra d'identifier « qui est l'intrus »?!

Le capricorne, très répandu en France, a une petite préférence pour les résineux. Il pond entre 20 à 100 œufs et ses larves se développent entre 3 et 5 ans. Les trous de sortie sont des formes ovales et mesurent entre 6 à 10mm. l'insecte adulte de couleur noir peut voler sur des distances courtes.

Son cousin, l'hespérophane ou le capricorne des feuillus (chêne, hêtre…) est de couleur brun rouge et mesure à l'âge adulte entre 13 et 24mm. Ces trous de sortie sont de 8 à 13mm.

La grosse vrillette et la petite vrillette s'attaquent aux résineux et feuillus. La première affecte particulièrement les bois qui ont déjà subi une dégradation et peut alors « allier sa force » avec un champignon lignivore! Enfin n'oublions pas les insectes qui peuvent nidifier dans les bois d'œuvre tels que les fourmis et les abeilles charpentières. 

CADRE LÉGISLATIF Dans le neuf, les articles L112-17 et R112-2 à 4 du Code de la construction de l'habitation et leur arrêté d'application du 27 juin 2006 prévoient notamment la protection* des bois et matériaux à base de bois participant à la solidité de l'ouvrage contre les insectes à larves xylophages et ceci sur l'ensemble du territoire national. Ces dispositions concernant les constructions dont le permis a été déposé après le 1er novembre 2006 ainsi que les travaux d'aménagement engagés à compter de cette même date. Cette protection- peut être : naturelle (cf. Norme NF EN 350), conférée au moyen de traitements, assurée par un système constructif permettant la surveillance et le remplacement facile des bois contaminés. Dans l'ancien, Il n'existe pas de réglementation particulière concernant les traitements préventifs ou curatifs des bois d'œuvre contre les insectes à larves xylophages dans le bâti existant.

Contactez nous

N'hésitez pas à nous contacter pour toutes vos demandes de devis ou d'informations au sujet du traitement de bois, dératisation, désinsectisation ou désinfection.

07 88 94 88 78
sudouestpestcontrol@orange.fr